Hier a eu lieu à Genève un évènement relativement exceptionnel: une grève.

Oui, en Suisse.

Les transports en commun n’ont en effet pas roulé, brisant ainsi la loi et le contrat qui les lie avec l’État, le tout mené par le syndicat du personnel des transports (le « SEV », non ne cherche pas le rapport) qui a effectué un blocus aux sorties des différents entrepôts de véhicules.

Au menu du jour, prendre la population en otage avec café et grillades. Paralyser une ville entière et empêcher la population de se rendre au travail d’accord, mais encore faut-il que ce soit confortable et dans la bonne humeur.

tpg_greve_4

L’objectif de cette manœuvre était de lutter contre les coupes budgétaires prévues, qui auraient amené au licenciement de plusieurs employés de la régie publique. Rappelons quand même au passage que les coupes budgétaires concernent tout le monde, et que dans le privé une grève est la plupart du temps synonyme de licenciement.

, ,    

L’humain est un animal social, mais curieusement faire des rencontres est beaucoup plus compliqué qu’il n’y parait.

La caste maudite des introvertis débute avec un sérieux handicap de départ, contrairement à son opposé dénué de toute inhibition dont les membres finissent d’ailleurs fréquemment catalogués en tant que délinquants sexuels sur madmoiZelle. Dans tous les cas le juste milieu n’est pas si simple à atteindre, que l’on parte d’une extrémité ou de l’autre.

Heureusement, il existe une foultitude de moyens techniques pour pallier à cette dégénérescence sociale, tu te souviendras ainsi peut-être des déboires de ton serviteur sur le célèbre site Adopte Un Mec.

Trop lent, trop lourd, place à la rapidité des applications mobiles d’ultraspeed dating, qui sont aux rencontres ce que Mac Donald est à la haute gastronomie. On mise tout sur la quantité bon marché, voire gratuite.

Il existe une version mobile d’Adopte Un Mec, mais l’utiliser en tant que mâle revient à se taper un message d’interdiction d’entrée neuf fois sur dix, afin de soi-disant respecter une parité des sexes qui disparait mystérieusement en payant un abonnement mensuel.

aum_mobileL’argent résout tout

Mis de côté donc.

Dans le lot testé des fast-meet on notera du meilleur au pire: Voo (signé Lovoo), Blendr (signé Badoo, application non obligatoire), Tinder et finalement Hot or not.

tinder_01

Je sais que les icônes ne sont pas dans l’ordre, ta gueule.

,    

Militer pour la bonne cause n’est pas forcément incompatible avec la récente renonciation à l’illusoire concept du droit de vote, la portée des mots est en effet ostensiblement plus puissante qu’un bulletin de vote utilisé en Suisse Romande.

Le 30 novembre 2014 prochain, le peuple suisse-allemand sera amené à voter pour ou contre une initiative visant à limiter l’immigration sous le prétexte fallacieux de préserver les ressources naturelles du pays.

Le deuxième sujet sensible sur lequel nos compatriotes d’outre-Sarine se prononceront indiquera si la Suisse décide d’abolir le concept des forfaits fiscaux, relique médiévale qui exempt quasiment d’impôts les riches étrangers vivant en Suisse.

À défaut de faire pencher la balance, ces quelques affiches en feront peut-être réfléchir certains sur les choix méprisables qu’ils s’apprêtent à commettre dans l’anonymat de l’isoloir.

,    

Le champion du monde de glissade vient sans aucun doute de remporter une nouvelle victoire sur le comptoir enflammé d’un bar valaisan.

Tu noteras les mecs qui tentent de l’éteindre à grands coups de Caterpillar dans le ventre, ainsi que la cinéaste amatrice qui n’en a visiblement rien à battre.

,    

Les apéros Twitter sont toujours un grand moment de réflexions, les vieux combattants du réseau ressortent leurs souvenirs afin de les partager avec la jeunesse actuelle décadente. Parce qu’avant c’était mieux, parce qu’avant on avait de la vraie musique, pas du Nicki Minaj qui chante avec son cul.

Parmi les exemples récemment déterrés notons le ténor Basshunter, un suédois fanatique de pédalo qui a eu le malheur de tomber amoureux d’un bot sur son canal IRC en 2006.

Boten Anna

En langage Ikea un pédalo est appelé un « bot », et le mec en fait sur un « canal » de navigation. T’as compris? Hein? Hein? C’est trop profond! Les paroles sont extrêmement puissantes, on y apprend l’histoire de ce chanteur émérite qui côtoie virtuellement une intelligence artificielle, cette dernière s’avérant finalement être une bombasse blonde platine qui tire la gueule.

Je connais un bot, son nom est Anna, Anna est son nom
Et elle peut vous bannir, vous bannir bien fort
Elle nettoie notre salon de discussion
Il faut que je vous dise, je connais un bot

Une version moins pédalesque de la vidéo est sortie quelques années après, avec des coupes de cheveux d’inspiration Tokio Hotel.

Boten Anna v2

Et toi tu connais un bot?

Sources:
Boten Anna sur Wikipedia
Ultra Music sur YouTube

   

Les dirigeants de l’Union Européenne ne sont de loin pas les personnes les plus intelligentes de cette pauvre planète, et ils nous le rappellent régulièrement en prenant une foule de décisions incohérentes.

Ainsi, l’Espagnol M. A. Cañete vient d’être nommé commissaire à l’énergie et à l’action climatique, et ce jusqu’en 2019.

Le problème est que ce brave monsieur était surtout connu jusque là comme fondateur de deux sociétés pétrolières, Petrolifera Ducar et Petrologis Canarias, dont il détient encore des participations à hauteur de 2.5%, soit 326’000 euros. En résumé, c’est un peu comme élire Hannibal Lecter à la commission des droits humains.

herji_commission_climat

Des débats sont en cours pour le dégager, le pire étant qu’ils résultent de manifestations écologistes et non d’une volonté propre au parlement, qui vit manifestement dans une bulle hermétique à toute forme de logique.

,    

Pour obtenir des réponses aux grandes questions qui meuvent notre univers il faut savoir parfois poser des questions simples, et pour une fois la réponse ne sera pas « 42 ».

Ainsi donc, selon toi…

Notre monde en un mot


  • Argent (76%, 45 Votes)
  • Sexe (24%, 14 Votes)

Total des votants : 59

Loading ... Loading ...

Tu peux également argumenter ton choix, car contrairement à ceux proposés la section des commentaires est chaste et gratuite.

,    

Petit intermède musical international avec le carton chinois de 2014, un titre déjanté nommé 小苹果 en toute simplicité. Si tu n’arrives pas à lire c’est normal, ça se prononce xiǎopíngguǒ et ça veut dire « petite pomme ». Tu peux pousser le volume à fond et tenter la version karaoké pendant ta pause au bureau.

C’est le groupe chinois des Chopstick Brothers (Xiao Yang et Wang Taili, qui ne sont même pas frères) qui est à l’origine de ce tube, pondu à l’origine afin d’assurer la promotion du film « Old Boys: The Way of the Dragon » .

   

L’Eurodance est un style musical apparu à la fin des années 80, il se caractérise par une rythmique forte et régulière accompagnée d’un chant généralement féminin alternant avec un rap masculin.

Plusieurs noms encore célèbres aujourd’hui ont marqué cette époque de folle jeunesse, et les reprises sont nombreuses. Toutefois, les formations étant majoritairement créées artificiellement par de gros producteurs il n’était pas rare de voir la composition de l’équipe changer d’un album à l’autre, quitte à perdre le côté humain.

L’Eurodance était avant tout une machine commerciale parfaitement huilée, les nouveaux groupes arrivaient et disparaissaient aussi rapidement semaines après semaines.

Premier exemple typique avec le groupe Snap! dont la rotation des chanteuses est phénoménale, seul le rappeur Turbo B est resté fidèle. Créé en 1990, le groupe a connu la gloire grâce à « Rhythm Is a Dancer » en 1992, classé pendant 24 semaines et dont la ligne de basse Do – Sol# – La# bien marquée est commune à beaucoup d’autres morceaux.


Lire la suite

   

Ça y’est, le rouleau compresseur Netflix est enfin arrivé en Suisse depuis ce merveilleux matin du 18 septembre 2014. Si tu sors du coma à l’instant alors cet outil te sera probablement inconnu, tu auras heureusement fait le bon choix en venant ici.

Netflix est un système de streaming légal (diffusion en direct) américain, c’est même LE système de streaming par excellence, puisque la société compte 50 millions d’utilisateurs à travers le monde. En théorie cela permet de visionner à volonté une quantité incroyable de séries télévisées et de films, le tout pour un prix mensuel fixe tout à fait abordable.

Trois abonnements sont proposés:

Un accès sur 1 appareil en qualité standard
Un accès sur 2 appareils en simultané et haute définition
Un accès sur 4 appareils en simultané, en haute définition et définition 4K sur les programmes disponibles

Et comme tu vas rapidement le constater, les prix vont du simple au double selon le pays dans lequel tu te trouves.

netflix_03

Les américains paient ainsi respectivement 7.99 $ (7.51 CHF), 8.99 $ (8.45 CHF) et 11.99 $ (11.27 CHF) pour les trois abonnements à disposition.

Les Français un peu plus, soit 7.99 € (9.67 CHF), 8.99 € (10.89 CHF) et 11.99 € (14.52 CHF).

Une fois n’est pas coutume, le record est atteint par nous autres riches Suisses qui payons 11.90 CHF, 12.90 CHF et 17.90 CHF. Soit 20% de plus que les Français, et 60% de plus que les américains.

Cela en vaut-il vraiment la peine? Hélas non, en pratique c’est malheureusement un autre son de cloche puisque le catalogue proposé en Suisse respecte la triste loi dite de la chronologie des médias.

La chronologie des médias est la règle définissant l’ordre et les délais dans lesquels les diverses exploitations d’une œuvre cinématographique peuvent intervenir. Cette réglementation a essentiellement pour but la sauvegarde de l’exploitation en salle des films. Ce n’est en effet qu’après une durée déterminée que les autres formes d’exploitation (vidéo à la demande, télévision…) sont autorisées.

Source: Wikipedia

En bref, tout le contenu de Netflix disponible chez nous date d’au minimum trois ans, trente-six mois à se faire oublier au fond d’une cave, et si c’est positif pour du pinard ça ne l’est clairement pas pour des séries télévisées.

netflix_01

Prenons l’exemple de la célèbre série américaine « The Big Bang Theory » dont la huitième saison commence dans une semaine, sur Netflix seules les cinq premières sont disponibles.

Hormis les prix le résultat n’est pas vraiment à la hauteur des espérances, et sachant qu’en Suisse le téléchargement illégal n’est pas puni il y a fort à parier que les aficionados de séries américaines qui ont utilisé cette technique jusqu’ici vont continuer à faire de même.

Au final l’expérience reste une grosse déception qui n’est pas vraiment de la faute à la société Netflix, mais qui est plutôt due à ces lois européennes stupides. Nous autres consommateurs sommes prêts à payer pour du contenu chargé légalement, mais rien ne bougera tant que les ayants droits resteront cloitrés dans une époque révolue.

,